La peur de l’attachement

Si on écoutait les gens au sujet de l’éducation de nos propres enfants, il ne faudrait pas :

  • Les allaiter plus que cinq minutes de leur vie
  • Dormir avec eux
  • Répondre à leurs pleurs
  • Les nourrir quand ils ont faim
  • Les garder dans les bras
  • Leur faire des câlins tout le temps
  • Les écouter
  • Leur offrir des choses
  • Les croire sur tout
  • Les laisser s’amuser trop longtemps
  • Avoir peur de leur crier dessus
  • Avoir peur de les punir
  • Avoir peur de la fessée/claque occasionnelle.

Il faudrait les rendre autonomes et indépendants le plus tôt possible, c’est à dire les laisser se débrouiller seul. C’est comme ça qu’on apprend la vie. La vie, elle est dure, alors quel intérêt de leur apporter du réconfort ?

Le risque est énorme, vous comprenez. Ils vont s’y habituer et devenir des enfants dépendants de leurs parents puis des adultes dépendants tout court, et pire que tout, nous contrôler et bouffer notre vie ! En gros devenir des petits tyrans pour l’éternité !

Mais de quoi a-t-on vraiment peur ?

  • de passer du temps avec eux ? on préférerait regarder la télé, écouter de la musique dans son coin.
  • de perdre nos petits privilèges d’adulte qui n’a pas envie de s’embarrasser de la présence d’enfants ?
  • de les comprendre, ça, ça serait vraiment dangereux ! du coup, on serait obligé de les écouter, et de reconnaître que des fois, on n’a pas toujours raison et qu’on fait des erreurs….
  • qu’ils commencent à avoir confiance en nous et qu’une relation solide s’installe ?
  • d’en faire des êtres humains dépendants de leurs parents et interdépendants des autres? Dont le bonheur dépend de relations avec d’autres personnes ?
  • d’être des parents et d’avoir la lourde tâche d’éduquer ?
  • des enfants eux-mêmes et de tout ce qu’ils ont à nous apprendre sur nous-mêmes et sur le reste du monde ?
  • (de notre propre enfant intérieur, qui a emmagasiné de la tristesse ?)

Accrochez-vos ceintures et ouvrez les yeux !

Vous verrez que si vous les écoutez ils vous montreront que le courage, l’empathie, la tendresse, la douceur et l’amour sont les forces qui nous permettent de surmonter les épreuves de la vie, et de transmettre l’espoir d’un monde meilleur aux générations suivantes.

Ou alors restez dans votre monde bien triste. Mais ne venez pas polluer le nôtre. Merci.

This entry was posted in Allaitement, bienveillance, Maternage and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *