Mots de Maria Montessori

L’enfant

« quand une flamme psychique s’est éteinte, d’autres s’allument”

« l’inconnu doit surgir par sa propre énergie ; il n’y a pas plus incrédule que celui devant lequel il se présente. Et il faut que cet inconnu se présente avec ténacité, avant qu’il soit enfin reconnu et accueilli.”

“on ne voit pas la méthode. Ce qu’on voit, c’est l’enfant. On voit l’âme de l’enfant qui, libérée des obstacles, agit selon sa nature propre.”

« l’enfant » c’est un chercheur qui se manifeste, c’est l’homme qui sort des nuages, comme une créature indéfinie et rayonnante qui cherche sa forme. »

” ‘ instinct guides ‘ guide comme une forme de maternité et d’éducation mystérieuse intimement cachée comme le secret de la création. Il sauve ce qui est inerte ce qui n’a pas la force en soi de se sauver.”

« il faut un être qui agisse différemment et qui vienne dire, chaque matin : il y a une autre vie, que tu as oubliée. Apprends à vivre mieux ».

“l’enfant aide l’adulte à s’élever.”

L’esprit absorbant

« la volonté ne mène pas au désordre, ni à la violence ; ce sont des signes de déviation et de souffrance. »

“N’est pas un chef celui qui a le sentiment profond de son autorité, mais de sa responsabilité”

“l’homme naît quand son âme prend conscience, se fixe, s’oriente, choisit”

« il se détache lui-même du monde pour acquérir le pouvoir de s’y unir”

«  l’instinct le plus fort de l’enfant est de se libérer de l’adulte ».

La formation de l ‘homme

“l’enfant n’hérite pas de ses caractères mais de la capacité à les former ”

La pédagogies scientifique : la maison des enfants

« les impressions ne font pas que pénétrer dans son esprit. L’enfant fait sa propre chair mentale en se servant de ce qui l’environne’

« les sens sont des organes de préhension nécessaires à l’intelligence’

« il s’agit d’aider l’âme qui naît à la vie, et qui vivra par ses propres forces »

‘”il s’est grandi”

La pédagogie scientifique, l’éducation élémentaire

“L’éducation doit laisser à l’enfant toute liberté, mais qui dit liberté ne dit pas abandon ; laisser l’enfant libre, ce n’est pas l’abandonner à lui-même »

« chaque enfant se révèle lui- même.”

 

This entry was posted in bienveillance, montessori, pédagogies. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *