Les cent langages de l’enfant – Loris Malaguzzi

L’enfant
est fait de cent.
L’enfant a
une centaine de langues
une centaine de mains
une centaine de pensées
une centaine de façons de penser
de jouer, de parler.
Une centaine, toujours une centaine de
des moyens d’écoute
de s’émerveiller de l’amour
une centaine de joies
pour le chant et la compréhension
une centaine de mondes
à découvrir
une centaine de mondes
à inventer
une centaine de mondes
à rêver.
L’enfant a
une centaine de langues
(Et plusieurs centaines d’autres)
Mais ils en volent 99.
L’école et la culture
séparent la tête du corps.
Ils disent à l’enfant:
de penser sans les mains
de faire sans la tête
d’écouter et de ne pas parler
de comprendre sans joie
d’aimer et d’admirer
seulement à Pâques et à Noël.
Ils disent à l’enfant:
de découvrir le monde déjà là
et de la centaine
ils volent 99.
Ils disent à l’enfant:
que le travail et le jeu
la réalité et la fantasme
la science et l’imagination
le ciel et la terre
la raison et le rêve
sont des choses
qui ne vont pas ensemble.
Et ainsi, ils disent à l’enfant
que les cent ne sont pas là.
L’enfant dit:
Pas du tout. Les cent sont là.

This entry was posted in bienveillance, pédagogies, reggio emilia, vibrations. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *