Bambins allaités et faible prise de poids

La solution n’est pas moins de lait maternel comme on pourrait le croire, mais plus!

Les besoins en lait des bébés allaités ne diminuent pas à partir de la diversification et ne sont pas compensés par les apports en solides. Les besoins en lait maternel continuent d’augmenter, le lait étant très calorique et donc nourrissant pour le bambin.

Lorsqu’un bambin allaité ne prend pas assez de poids, réduire, diminuer ou supprimer les tétées n’a pas de sens. Cela le prive de sa source principale d’alimentation et peut causer des blocages. Pour qu’il mange plus de solides,ait plus d’appétit il faut augmenter ses apports en lait en cherchant et ce qui interfère avec celle-ci, ou interfère avec le transfert de lait entre la mère au bambin.

Dans une une situation de baisse de lactation et/ou mauvaise prise de poids on suit le même raisonnement que pour un bébé de moins de 6 mois qu’avec un bambin de plus de 6 mois :  on revoit la conduite de l’allaitement, la présence d’une tétine, une contraception hormonale, des freins, la succion du bébé, un blocage articulaire/vertébrale…

 

Extrait traduit de l’article du Dr Jack Newman disponible à cette adresse http://ibconline.ca/toddler/

Comment les docteurs arrivent-ils à la conclusion qu’il n’y a aucun apport dans le lait maternel après un an ? Je peux seulement faire une hypothèse, mais je pense que celle-ci n’est non pas sans fondement.

Il n’est pas rare que certains grands bébés et bambins passent de longues périodes au sein et ne prennent cependant pas de poids. Cela arrive, souvent, parce que la mère aura eu une baisse importante de la lactation. Le bébé qui tète n’obtient pas beaucoup de lait. La majorité des professionnels de la santé ne savent pas quoi regarder quand un bébé tète et comment savoir s’il obtient du lait ou non. Ils pensent que si un bébé est au sein et fait des mouvements de succion, il obtient du lait. Donc ils supposent qu’il n’y a pas d’apport nutritif dans le lait maternel après un an ou une période de temps arbitraire après la naissance. Mais ce n’est pas le cas.

Dans la première vidéo, le bébé obtient beaucoup de lait. Il est possible de le savoir grâce à la pause que fait son menton quand il ouvre sa bouche au maximum. Chaque mouvement de succion est une ouverture-pause-fermeture. Cette pause signifie ‘Je viens juste d’obtenir une bouche pleine de lait’. La plus longue est la pause, le plus de lait il reçoit.

Dans cette deuxième vidéo, bien que le bébé est au sein et tète, le bébé n’obtient quasiment pas de lait. Le menton ne fait pas de pause.

Dans certains cas, le bébé passe de longue périodes au sein, n’obtient pas assez de lait, ne prend pas de poids, perd même parfois du poids, et pourtant, il refuse de manger des solides.

Comment est-ce possible ? comment un bébé qui n’obtient pas assez de lait de manière évidente pour pouvoir grossir ou qui perd du poids de manière évidente, pourquoi refuse-t-il de manger des solides ? Les gens qui ont faim, cela comprend les bébés, dévorent la nourriture.

Je crois que la production de lait maternel a baissé au point que ces bébés sont, en fait, à un régime peu calorique. Ce n’est pas qu’il n’y a rien dans le lait maternel : c’est que le bébé n’obtient pas de lait, au moins pas beaucoup de celui-ci. Donc ils développent ketos, une situation dans laquelle plusieurs régimes brûleurs de graisses tentent de mettre la personne qui souhaite perdre du poids. En mangeant peu, on développe des cétones dans le sang, et on ne ressent plus la faim.

Pourquoi les bébés restent au sein pendant de longues périodes s’ils sont cétoniques ? parce qu’allaiter est plus que des nutriments et des calories. Allaiter apporte au bébé de la sécurité, du confort, et oui, de l’amour. Donc ils restent au sein, et tètent et tètent et n’obtiennent pas de nutriments, mais ils obtiennent du confort.

La plupart des pédiatres diront à la mère qu’elle doit arrêter d’allaiter et que le bébé commencera alors à manger, ce n’est pas forcément vrai. Oui, certains le feront, mais pas tous, donc c’est dangereux car certains vont se déshydrater. Ils seront même peut-être hospitalisés pour recevoir des nutriments par intubation et ensuite ils commenceront à manger des solides une fois qu’ils auront obtenu suffisamment de calories. Mais un hôpital n’est pas vraiment un endroit sûr pour un bébé ou bambin mal nourri. Et cette approche a comme conséquence le sevrage et c’est un prix cher à payer. Et il n’est pas nécessaire d’hospitaliser l’enfant ou de sevrer.

Qu’est-ce qui peut être fait pour augmenter la quantité de lait que le bébé obtient au sein ? quand ils reçoivent plus de lait, la cétose diminue, disparaît et ils ressentent la faim et commencent à manger tout en continuant à téter. C’est la meilleure solution. On utilise fréquemment de la dompéridone dans cette situation et ça marche. La production de lait augmente, le bébé obtient plus de lait, la cétose disparaît, et le bébé commence à manger des solides et continue à téter.

Il est bon de rappeler que même si tout se passe bien avec l’allaitement, les docteurs diront fréquemment aux mères d’arrêter l’allaitement parce qu’ « il n’y a plus de bénéfices pour le bébé ». Cela en dit long sur la compréhension de l’allaitement par ces docteurs en général mais aussi de l’allaitement d’un bambin.

 

This entry was posted in Allaitement. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *