Réflexe d’éjection fort ou ref

Qu’est-ce que c’est ?

Le réflexe d’éjection fort c’est lorsque l’éjection du lait ressemble à une fontaine, un jet. Les pompes à alvéoles et la glande pituitaire fonctionnent à plein régime. Il y a des intensités de ref différentes, il n’est pas forcément problématique, et il ne correspond pas systématiquement à une hyper lactation

 

Symptômes

Jet de lait en début de tétées quand le bébé s’écarte du sein lu lorsqu’on tire avec un tire-lait, bébé qui s ‘étouffe au sein, pleure au sein, qui  décroche du sein et un bruit de claquement lorsqu’il décroche. Mais aussi des rots à répétition, des gaz, une digestion difficile, des selles mousseuses et vertes, des régurgitations. Le bébé fatigue vite au sein et a tendance à écourter les tétées. Le bébé peut se mettre à refuser le sein, pincer avec les lèvres pour essayer de le gérer.

 

Comment aider ?

A adapter à chaque situation car il y a des intensités de ref différentes. Et cela ne signifie pas toujours hyper lactation donc si pas de quantité de lait abondante on continue de donner les deux seins par tétée.

Les bébés finissent par apprendre à le gérer mais sinon il y a quelques astuces.

Mais de manière général on préfère continuer à donner les deux seins pour ne pas avoir de baisse de la lactation.

A noter que si un bébé a du mal à gérer un ref c’est un symptôme. Cela signifie qu’il y a un déséquilibre dans la dyade. La source est souvent une difficulté de succion qui fait que le bébé n’arrive pas à gérer le flux, à cause de frein ou tensions. Ou les deux. Dans ce cas on regarde plutôt comment bébé tète. Si on lui enlève ce lait facile à boire sans régler ses problèmes de succion, il sera incapable de faire l’effort pour prendre assez de lait s’il ne coule pas assez fort. La production baissera et en parallèle la quantité qu’il recevra sera insuffisante.

On pense que bébé arrive pas à obtenir assez de lait gras à cause du jet, alors que le jet est là pour compenser le fait qu’il arrive pas à téter et drainer suffisamment le sein.

  • Allaiter plus souvent aide à diminuer l’intensité du ref.
  • Ne pas attendre que bébé ait trop faim pour proposer le sein pour qu’il ait plus de patience.
  • Une position (biological nurturing) peut aider à atténuer le ref grâce à la gravité.
  • Si on a une hyper lactation (sinon cela fait baisser la production) donner un seul sein par tétée, voire redonner le même lors de tétées rapprochées, voire une demi-journée en vidant l’autre sein en parallèle pour éviter un engorgement.
  • On peut aussi travailler sur la position, c’est à dire faire ouvre grand la mâchoire avec une prise asymétrique du sein, le menton enfoncé et le nez dégagé et s’assurer que bébé n’a pas de tensions articulaires ou musculaires en consultant un chiropracteur formé en pédiatrie.
  • la technique du verre d’eau chaude : remplir un verre ou un bol d’eau tiède, plonger le sein dedans et attendre le réflexe d’éjection pour pouvoir vider les premiers jets.
  • Ne pas consommer de galactogènes (tisanes d’allaitement, ovomaltine, malte, levure, amandes, avoine etc ) car ils augmentent le ref.
  • l’éviction des produits laitiers peut aussi aider certaines femmes. Et faire roter en milieu de tétée, faire des pauses.
  • On évite de tirer, cela augmente le ref, l’entretient et cause une hyper lactation et ça devient impossible de le gérer à l’extérieur et bébé ne peut jamais apprendre à le gérer.

Ce qui peut gêner le bébé avec un ref c’est que le jet va chatouiller le palais dur et cela provoque un réflexe nauséeux. Donc quand il a ce réflexe lui frotter (pas caresser) le palais avec son doigt juste derrière les gencives, pour l’atténuer.

On essaie de s’assurer également que la prise du sein est correcte et qu’elle ne cause pas de difficultés supplémentaires, que le ref n’est pas déclenché par des freins serrés.

 

Causes

Une surcharge d’ocytocine que la glande pituitaire sécrèterait pour compenser des difficultés de succion et aiderait le bébé qui tète de manière inappropriée  à obtenir davantage de lait tout en faisant peu d’efforts. Donc des difficultés de succion pourraient être à l’origine du ref gênant.

La consommation de galactogènes augmente le ref, ainsi que les produits laitiers (du fait probablement de la présence d’hormones dans ceux-ci).

Des difficultés de succion du bébé (freins serrés, tensions).

Le Dr Newman dit qu’il n’y a pas de ref difficile à gérer mais que des problèmes de succion causent des difficultés d’allaitement.

Enfin, tirer son lait augmente le ref.

 

Ce que cela peut être d’autre

Des difficultés de succion.

 

Sources :

Le Petit Nourri Source 6e édition

Le Mieux Vivre avec son enfant de la grossesse à deux ans version 2018

Breastfeeding Made Simple de Carlos Gonzalez

This entry was posted in Allaitement. Bookmark the permalink.