Tire allaitantes rockstars

 

Le plus simple pour pouvoir allaiter longtemps et sereinement est de rester avec son bébé.

Mais cela ne signifie pas que reprendre le travail rime avec arrêt de l’allaitement.

De nombreuses mères reprennent la route du travail à la fin d’un très cours congé de maternité, en France ou ailleurs, avec un tire lait sous le bras, la bonne taille de téterelles, un sac isotherme, des sachets de conservation.

Elles vont pouvoir ou non s’arranger avec leur employeur pour bénéficier de l’heure d’allaitement au travail, qui est décompté ou non en fonction des arrangements. C’est un droit. Il peut malheureusement être non applicable ni nécessité de service ou dans de nombreuses professions de la fonction publique. De même fournir un lieu pour tirer est compris dans ce droit, pas toujours respecté cependant et certaines femmes tirent dans une armoire ou des toilettes. Mais c’est aussi le stress de trouver un frigo pour le conserver sur place au froid, le transporter, savoir si les quantités tirées couvriront les besoins de leur bébé, si le personnel sur le lieu de garde acceptera ou non de donner du lait maternel, de ne pas respecter les délais de conservation, d’imposer un contenant pour le donner. Et encore, affronter le regard des autres, chef, collègues qui se permettront parfois des réflexions.

Vous êtes des rockstars mesdames.

Pas autant maquillées que Rachel McAdams, ni sappées dans de magnifiques atours, ni parées de colliers en diamants et pierres précieuses. Mais c’est tout comme.

C’est mieux en fait.

Vous faites jaillir de vos seins votre or blanc. Si précieux que la moindre goutte renversée fait couler des larmes, la moindre pochette égarée déclenche des recherches frénétiques et des crises de panique.

Cet or blanc qui ira remplir le ventre de votre bébé, le réchauffera, permettra à son petit corps de grandir harmonieusement, à son système digestif de se tapisser d’anticorps et d’agents antibactérien, à ses cellules de recevoir des hormones de croissance humaines, et de se développer avec le meilleur aliment qui soit.

Non, vous n’êtes pas une vache, ni une vache laitière, ni une bonne laitière.

Vous êtes une femme extraordinaire qui brave de multiples épreuves et défis grâce à sa détermination, ses aptitudes à la recherce de solutions, gestion du temps et organisation. Vous êtes une femme qui récolte le liquide fabriqué par son corps sur mesure pour combler les besoins nutritifs de son bébé. Une production qui demande de l’énergie, des nutriments, des ressources rares. C’est un travail à la fois complexe et naturel de la part des glandes mammaires.

A seule chose que vous méritez est de l’admiration et du respect.

WOW.

Du blog des ptitesmainsdabord
Tirer son lait http://lesptitesmainsdabord.fr/…/201603201603tirer-son-lait/
Reprendre le travail en allaitant http://lesptitesmainsdabord.fr/…/201606reprendre-le-travai…/

Photo : rachel mcadams par @clairerothstein

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.