Pourquoi porter son bébé?

Materner son bébé

Porter son bébé, en écharpe, dans porte bébé est la suite naturelle de la grossesse. Pendant 9 mois bébé se trouvait dans le ventre de sa mère, et lorsqu’il en sort, ce contact intense disparaît. Il semble compréhensible que lors de la découverte de ce nouveau monde, retrouver un contact qui y ressemble soit sécurisant pour ce petit bout d’homme ou de femme.  Le portage est une forme de gestation externe, avec un contact peau à peau, qui favorise la création d’un lien entre le parent et l’enfant, car le père peut tout autant porter que la mère. Porter, c’est materner son bébé, lui permettre d’appréhender le monde en douceur et de se construire à sa vitesse. Et pour lui ou elle, c’est quasiment une nécessité vitale.

 

Développement physique et cérébral

Porter son bébé, c’est aussi permettre à celui-ci/celle-ci de bénéficier des conditions pour un développement physique optimal ainsi que ses capacités cognitives. Le portage favorise le développement de la tonicité musculaire, le développement des hanches et de la colonne vertébrale en sollicitant son corps. Contrairement à certaines croyances, le portage ne retarde absolument pas l’acquisition de la marche, c’est l’opposé ! Il suffit de regarder à quel âge les enfants se mettent à marcher dans les pays où ils sont portés ! le portage favorise la marche car le bébé apprend à marcher sur le dos de ses parents et intègre les mouvements nécessaires par l’expérience des sensations.

De plus, porté(e) à la hauteur de ses parents, le bébé va pouvoir s’intéresser à ce qu’il se passe autour de lui, développer sa curiosité, et sociabilité car il est intégré dans la vie quotidienne et pas mis à l’écart. Il/ elle peut suivre tout ce qu’il se passe. C’est aussi un enfant qui ‘voyage’ sur le dos de sa maman ou de son papa.

 

Soulager les maux

 Le portage est aussi un moyen de soulager bébé de certains aux, comme par exemple le reflux, car le bébé est en position verticale, ou l’angoisse liée aux dents, ou encore de l’inconfort digestif…. Car rappelons-le, on supporte mieux la douleur quand on se sent entouré-e, ou plutôt..porté-e.

Par ailleurs, le portage peut aussi être un moyen d’endormir son bébé (sans parfois même s’en apercevoir).

 

Etre un parent autrement

Porter son bébé permet d’être un parent autrement, c’est à dire un parent qui a les mains libres, donc qui peut rassurer son bébé mais aussi s’occuper de ses aînés, de la maison…

Un bébé a un besoin fort de contact et de la présence des ses parents. Cela permet donc de concilier certaines obligations du parent avec les besoins du bébé.

A vous les balades, promenades car qui a-t-il de plus pratique et de moins encombrant qu’un bébé collé contre vous ?

Sans oublier, qu’il est possible d’allaiter en portant !

 

Protection

De plus, garder bébé près de soi permet de se créer un microcosme, en le protégeant des germes lors de sorties, de contacts avec les personnes inconnues ou connues qui tiennent à tout prix à toucher bébé ou lui faire un bisou. S’il/elle est contre vous, c’est tout de suite plus compliqué car cela suppose entrer dans votre propre espace personnel. Cela permet aussi de pouvoir repousser efficacement ses contacts malvenus et que bébé ne soit pas passé de bras en bras comme une marchandise, mais à l’aise blotti-e contre ses parents.

C’est donc rassurant pour le parent aussi !

 

Portage en occident et dans le monde

Le portage bien qu’à la mode, reste encore peu répandu. La poussette est une invention utilisée essentiellement en occident dans une culture qui prône un individualisme dès la naissance, et pousse à la consommation de produits ou de matériel pourtant si inutiles. Dans certaines occasions rares, une poussette peut être pratique, mais si vous avez déjà porté votre bébé, vous savez que rien n’égal le portage. Le portage est très répandu dans le reste du monde, où la culture va à l’essentiel et au plus pratique.

 

Comment porter ? Jusqu’à quel âge ?

img_5189

(merci Vija Design pour cette infographie)

Pour porter un bébé, il faut choisir un moyen de portage physiologique, c’est à dire qui respecte les fragilités et le développement de la colonne vertébrale d’un bébé. Il ne faut pas qu’il/elle soit en position droite, le poids de son corps appuyant sur ses parties génitales, ses jambes ballotant au gré des mouvements. Il faut que son dos soit arrondi, le bébé en position de ‘grenouille les genoux repliés, la tête à la hauteur de la poitrine.

Malheureusement, beaucoup de moyens de portages non physiologiques sont en vente, et il est commun de croiser des bébés ‘mal installés’. Imaginez le mal-être, la fatigue physique qu’ils peuvent ressentir et la douleur qu’ils ressentiront après avoir été portés ! C’est une véritable souffrance !

Pour un bébé qui vient de naître jusqu’à ses 3 mois, il ne faut pas utiliser un préformé mais plutôt un écharpe de portag ou un sling, du fait de la fragilité de leurs structures. Le portage ventrale permet de maintenir un contact visuel avec son enfant, mais on peut aussi préférer le porter sur le dos.

A partir de 3 ou 4 mois, il est possible d’utiliser un préformé.

Pour ce qu’il est de la date limite du portage, jusqu’à ce que les pieds touchent terre ?

Il est possible très sérieusement de porter un enfant jusqu’à ‘tard’, la limite étant le poids que vous serez capable de porter vous-mêmes, les portes bébés étant très performants de nos jours.

Pour anecdote, dans le film ‘la ballade de Narayama’ il est question d’une tradition ancestrale japonaise (fort cruelle), lors de famine ou guerre,  qui est que lorsque les parents atteignent l’âge de 70 ans, leurs enfants les portent en haut de la montage sur leur dos, et les laissent y trouver la mort. Il n’y a pas d’âge pour le portage !

Je te tiens tout contre moi, et je te fais découvrir le monde merveilleux qui nous entoure !

 

This entry was posted in Allaitement, bienveillance, Maternage and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *