Les difficultés des débuts de l’allaitement – Dr Jack Newman

Texte traduit d’un article écrit en anglais par le Docteur Jack Newman “Nipple Shields”, Toronto, January 29, 2017

Ce qui cause des problèmes au début de l’allaitement  inclue, comment la manière dont on encadre l’accouchement aujourd’hui, le manque de ‘breast crawl’ (bébé qui rampe et prend le sein de lui même), le manque de peau à peau, la séparation de la mère et de son bébé sans réelle raison, l’utilisation de seins artificiels, des tétées à heures fixes, et l’utilisation du pourcentage de perte de poids pour évaluer la qualité de l’allaitement.

Les bébés vont souvent avoir des difficultés à prendre le sein après l’accouchement à cause de grandes quantités de fluides donnés en intraveineuse à la maman pendant le travail, l’accouchement, et après. Les fluides donnés en intraveineuses pendant le travail et la naissance sont également reçus par le bébé et ont comme conséquence que le bébé est surhydraté à la naissance, donc perd plus de poids et se rapproche des 10% tellement craints de perte de poids (pour lesquels il n’y a pas de base  scientifique d’ailleurs). Et la panique commence à gagner le personnel médical. De plus, les mamelons de la mère sont souvent en proie à un œdème à cause de la sur hydratation et donc le bébé a du mal à prendre le sein. La solution pour résoudre ce problème est d’aider la mère pour que le bébé prenne le sein correctement. Cela peut signifier utiliser le “reverse pressure softening” du sein. Et cela nécessite aussi de savoir comment un bébé obtient du lait au sein. La solution n’est pas un bout de sein.

La forme du mamelon est une excuse fréquente pour utiliser des bouts de sein. Les fluides donnés en intraveineuse sont l’une des causes des ‘mamelons plats’. Une fois les fluides évacués, les mamelons ne sont plus plats, mais cela prend plusieurs jours et c’est trop tard si elle a commence à utiliser des bouts de seins. Une de nos patientes avait déjà un bout de sein installé sur elle alors qu’elle était encore sur la table  d’accouchement, avant même d’avoir essayer de mettre son bébé au sein pour la première fois. Curieusement, avec un peu d’aide à notre clinique, le bébé prit le sein, malgré d’importantes difficultés. Mais il prit le sein et continua d’être allaité exclusivement.

Aucune forme de mamelon ‘plat’, ‘inversé’ – ne doit rendre la prise du sein pour le bébé impossible et être une raison pour utiliser des bouts de sein.

Les raisons les plus courantes pour lesquelles on conseille une mère d’utiliser des bouts de sein sont les suivantes: 1. Le bébé ne prend pas le sein. 2. La mère a des crevasses. 3. Le bébé est né prématuré.

 

Comment faire avec un bébé qui ne prend pas le sein

Certains bébés ne prennent pas le sein depuis le début, et pour des raisons qui ne sont pas évidentes. Il semble que cela a toujours été su. Au début du 19e siècle, Goethe fit un commentaire à ce sujet dans sa pièce Faust où Mephistopheles dit à l’étudiant :

L’enfant auquel le sein de la mère est offert

Ne l’attrapera pas au début

Mais s’y accrochera bientôt avec enthousiasme

Et donc aux seins copieux de la sagesse

Tu boiras tous les jours avec davantage d’enthousiasme.

De nos jours, les pratiques dans les hôpitaux favorisent les solutions instantanées, mais cela doit changer et une atmosphère différente doit être créée, dans laquelle on ne précipite pas les mères et les bébés à la réussite immédiate de l’allaitement.

Il est fréquent que beaucoup de mères aient une intraveineuse pendant le travail, l’accouchement et cela a comme conséquence un œdème des mamelons et auréoles. Cet œdème va disparaître, il faut le prendre en considération et en avoir conscience car cela nous aide à patienter pour ne pas se jeter sur les bouts de sein. Il est fréquent aussi qu’une mère ait une péridurale ou une anesthésie dans la colonne vertébrale. Il y a des données qui démontrent que le bébé reçoit ces produits utilisés pendant l’accouchement et qu’ils occasionnent une confusion ou une somnolence chez eux. Encore une fois, être patient est la clé. Alors quoi faire?

  • Le breast crawl, en peau à peau tout de suite après la naissance, laisser le bébé se déplacer et trouver le sein seul est d’une importance suprême. C’est plus important que peser le bébé, le laver et tous les autres examens médicaux. Cela peut prendre une heure ou plus et bien sûr entre en conflit avec les pratiques et l’ambiance dans les hôpitaux.
  • Même après le breast crawl, les mères et les bébés doivent rester en peau à peau le plus possible
  • On devrait vérifier pour chaque bébé qu’il n’a pas de frein. Cela devrait être fait aussi systématiquement que l’on vérifie que le bébé respire.
  • Dès qu’on s’inquiète au sujet de la prise de sein ou que le bébé ne prend pas assez de lait, le lait maternel devrait être exprimé et donné au bébé à la cuillère ou à la tasse, pas par un biberon ou un bout de sein.
  • Le personnel médical, ce qui comprend les sage-femmes, les infirmières, médecins et consultantes en lactation doivent savoir comment aider un bébé qui refuse de prendre le sein alors qu’il montre des signes de faim. Il y a une ‘vraie’ technique pour aider les bébés à bien prendre le sein.
  • La mère doit être rassurée sur le fait que son bébé va finir par prendre le sein et elle devrait commencer à exprimer son lait à la main, le donner à la cuillère ou à la tasse et on doit lui enseigner la technique pour apprendre à son bébé à prendre le sein
  • Le suivi d’un bébé qui ne prend pas le sein devrait être réalisé par quelqu’un de formé.
This entry was posted in Allaitement. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *