La tétine de biberon ‘anti-confusion’

Au cours d’un précédent article j’évoquais la question de la confusion sein-tétine notamment avec l’utilisation de biberons. Le problème étant accepté comme bien réel, les commerciaux se sont donc attelés à trouver une solution pour que les mamans / parents continuent malgré tout d’acheter des biberons. Pour cela il fallait trouver une tétine de biberon qui ne présente pas de risque de confusion. Ou en tout cas, convaincre, qu’elle ne pose pas le même risque que les autres. Les commerciaux sont doués pour fournir des efforts lorsqu’il s’agit de vendre un produit et de garder/créer une nouvelle clientèle. Comprendre ici les parents qui veulent éviter la confusion sein-tétine.

Si l’on reprend le pourquoi de la confusion avec un biberon, il y a trois aspects essentiels :

1) la différence de texture entre une tétine et un sein : la tétine est plus rigide et le bébé peut s’habituer à cette hyperstimulation de la bouche et ne répondre plus qu’à celle-ci devenant complètement passif au sein.

2) le mécanisme et les muscles impliqués ou non dans la succion. Avec un biberon, bébé pince la tétine avec ses gencives et obtient du lait, ce qui lui coûte peu d’efforts, la langue est inactive et positionnée en arrière. Au sein, il y a de nombreux muscles mobilisés, la langue est tirée en avant et active, elle compresse le sein contre le palais, et le téton va très profondément dans la gorge. L’ouverture de la bouche n’est pas la même. Bébé doit l’ouvrir très grand pour téter de manière efficace.

3) la différence de débit entre un biberon et le sein : un bébé peut finir par refuser de faire l’effort au sein car le lait coule plus vite et sans effort au biberon, donc pourquoi se fatiguer ?

Alors il suffit maintenant d’observer avec un œil critique les différentes tétines ‘anti confusion’

Sont-elles rigides ?

Ont-elles la même texture et souplesse que le sein ?

Vont-elles aussi loin dans la bouche ?

Mobilisent-t-elles la langue et les muscles de la bouche ?

La langue est-elle tirée en avant?

Demandent-elles d’ouvrir la bouche en grand ?

Permettent-elles d’avoir le même débit qu’au sein ?

Depuis quelques temps, il est question d’une tétine ‘révolutionnaire’, la calma de medela, qui serait capable d’imiter la succion de bébé au sein et de le pousser à reproduire le même réflexe qu’au sein.

Capture d’écran 2017-05-27 à 01.45.57

Pourtant, elle est tout aussi rigide que ses congénères. L’ouverture de la bouche reste la même qu’avec une tétine classique et n’a rien à voir avec le sein, la texture rigide ne permet pas à bébé d’avancer autant la langue que ce qui est prétendu, ni d’être aussi actif.

La différence avec les autres tétines est en fait l’absence de pincement pour obtenir du lait, mais du lait qui coule grâce à l’aspiration de bébé, ainsi que sa longueur, légèrement plus grande que les tétines classiques.

Le problème est là. D’abord la langue n’est pas mobilisée, du fait de la forme de la tétine et de sa rigidité et elle n’a rien à faire puisqu’il faut aspirer pour faire venir le lait, la pression sur la tétine étant inefficace (qui est d’ailleurs un argument de vente de medela).

Et si le bébé aspire comme il le fait au sein, le débit est très fort, il peut donc s’étouffer car la tétine va plus loin dans la gorge que les tétines classiques, et ne s’écrase pas du tout comme le fait le téton.

Alors s’il arrête d’aspirer, il peut faire une pause, en effet, entre deux débits trop élevés/risques d’étouffement.  Tant mieux.

Ni le mécanisme de succion,  ni l’ouverture de la bouche, ni le rythme de bébé ne sont respectés et similaires à ce que bébé fait au sein.

 

Ce qu’il se passe avec une tétine classique et ce qu’il se passe avec la calma

Avec une tétine ‘classique’, pour obtenir le lait, bébé met sa langue en arrière du fait de la rigidité de la tétine et celle-ci reste passive, les muscles de la bouche ne sont pas utilisés. Il pince avec ces gencives et le flot de lait arrive, vite et facilement.

Avec la calma, pour obtenir du lait, le bébé ne peut toujours pas se servir de sa langue, la tétine étant peu souple et imposante, elle est donc positionnée légèrement en arrière et reste passive. Il aspire et le lait coule à flots dans la tétine et arrive au fond de la bouche à grande vitesse, sans que la position soit la même qu’au sein.  Cela peut être concertant voire dangereux. Le lait arrive très vite, sans respecter la mécanique physiologique du processus pour téter.

Dur d’imiter le sein?

On peut faire quelque chose de très ressemblant, mais encore une fois, de l’imitation naît la confusion.

Autant utiliser des méthodes qui demandent à un bébé d’être actif, de se servir de ses muscles, et de se nourrir à son rythme.

 

liens – sources en anglais :

http://thebreastfeedingmother.blogspot.fr/2012/07/the-trouble-with-calma-and-quest-for.html

http://theleakyboob.com/tag/medela-calma/

 

 

 

This entry was posted in Allaitement. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *