Faut-il donner de l’eau à un bébé exclusivement allaité ?

En ces périodes de fortes chaleurs et canicules, qui n’a pas entendu ‘mais il/elle a soif enfin ! donne-lui à boire ! cesse de le priver et d’être égoïste!’. Est-ce vraiment nécessaire ? que répondre à ces remarques ?

Voici donc un point sur les besoins en eau d’un bébé exclusivement allaité / allaité à la demande

  1. Un petit rappel : composition du lait maternel

Le lait maternel est composé à environ 90% d’eau. Le lait de début de tétée est particulièrement hydratant, et contient des sels minéraux tels que du sodium et du potassium que l’on trouve dans les solutions de réhydratation.

C’est donc tout simplement inutile si bébé tète à la demande et a accès au sein !

FullSizeRender(8)

  1. Interférence avec l’allaitement

Un bébé allaité à la demande reçoit donc toute l’hydratation dont il a besoin à condition de pouvoir téter aussi fréquemment qu’il le souhaite. Si on lui donne de l’eau, son estomac sera rempli de liquide qui ne lui apporte aucune calorie, contrairement au lait maternel et peut donc faire sauter une tétée et un moment où il se serait nourri et où il aurait stimuler les mamelons. Cela interfère donc avec ses besoins nutritifs et si fait fréquemment avec la production de lait car le corps de la maman enregistrera moins de ‘demandes’. Cela peut être rapidement problématique pour un nourrisson, qui n’obtient donc pas assez à manger sous prétexte qu’il aurait soif.

  1. Une prise de risque inutile

Donner de l’eau n’est pas seulement inutile mais cela peut également cela comporter des risques.

En particulier dans les endroits du monde où l’eau à disposition n’est pas forcément potable et / ou peut contenir des bactéries et virus. Contrairement au lait maternel, qui ne rendra pas bébé malade, celui-ci peut développer des maladies en buvant de l’eau, telles qu’une diarrhée ou mêmes des infections plus graves allant jusqu’à mettre en danger sa vie.

Dans les pays où l’accès à l’eau potable est plus simple, ainsi que l’eau en bouteille, on oublie souvent que l’eau n’est pas si ‘propre’ qu’il n’y paraît. Rares sont les eaux qui ne sont pas traitées, ‘nettoyées’, par des produits chimiques. Il est vrai que la majorité des eaux en bouteilles sont contrôlées avec rigueur, mais on oublie souvent ce facteur.

 

En cas de canicule, on augmente les tétées !

 

Quand donner de l’eau alors ?

Lors de la diversification par exemple, comme une découverte d’un aliment, en petite quantité. A savoir que bébé qui tète, s’hydrate .

 

Recommendations de l’OMS : http://www.who.int/features/qa/breastfeeding/fr/

Recommendations de l’INPES : page 50 http://inpes.santepubliquefrance.fr/30000/pdf/0910_allaitement/Guide_allaitement_web.pdf

Recommendations de la leche league https://www.lllfrance.org/index.php?option=com_k2&view=item&id=967&Itemid=506

lien de consoglobe : https://www.consoglobe.com/bebes-allaiter-sante-2810-cg

Etudes sur les besoins en eau dans les pays chauds (Jamaïque, Pakistan)

https://www.lllfrance.org/vous-informer/des-etudes/1524-etudes-sur-besoins-en-eau

 

This entry was posted in Allaitement and tagged , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *