Tous les problèmes d’allaitement ne sont pas causés par des freins de Bobby Ghaheri

Je ne suis ni docteur, ni pédiatre, ni sage-femme, ni consultante en lactation,  je suis une maman.

Je partage ici un article pour que la connaissance des freins serrés/courts et leur impact sur l’allaitement soit davantage connu. Je remercie  le comité de correction de tout cœur.

Article original de l’ORL étatsunien Bobby Ghaheri disponible ici , qui a accepté de partager ses écrits: http://drghaheri.squarespace.com/blog/2014/2/20/not-all-breastfeeding-problems-are-caused-by-tongue-tie

 

Comme c’est le cas lorsque l’on identifie un nouveau problème médical, il y a une excitation autour de l’aide à apporter aux personnes en difficulté. Quelquefois, cet engouement peut conduire à attribuer à tort ce problème et ce ‘nouveau’ diagnostic. Alors que les freins de langue et freins de lèvre ne sont pas techniquement nouveaux, le lien entre les freins serrés et courts et des problèmes d’allaitement est assez récent. Parce que je traite beaucoup de bébés chaque année qui ont des problèmes à cause d’un frein serré, je suis également amené à refuser de traiter des bébés qui n’en ont pas besoin.

Chaque clou n’a pas besoin du même marteau. Un frein de langue et un frein de lèvre peuvent causer des problèmes mais ne sont pas la source de tous les problèmes d’allaitement.

Le premier endroit où toute mère et bébé devraient aller s’il y a des problèmes d’allaitement est chez une IBCLC (international board certified lactation consultant). Voici un article sur comment choisir une ibclc how to choose a lactation consultant.

IL y a beaucoup de causes possibles pour des problèmes d’allaitement. J’ai demandé à un groupe de supers consultantes en lactation une liste d’autres causes possibles de problèmes d’allaitement (en particulier la douleur). Voici ce qu’elles ont listé :

  • Problèmes techniques – une mauvaise technique de prise du sein, en particulier de position. Souvent les mères inexpérimentées imaginent qu’un bébé tète comme il tète une tétine (cela peut aussi arriver si le bébé fait une confusion et qu’on lui donne des biberons en parallèle avec le sein). Elles donnent le téton au lieu du sein, ce qui peut causer de la douleur. Un mauvais positionnement peut aussi être un problème (souvent causé par un coussin inadapté ou la manière dont le bébé est maintenu au sein). Allaiter un bambin acrobatique qui peut oublier qu’il tète et est intéressé par ce qui l’entoure peut causer de la douleur.
  • Des problèmes anatomiques chez le bébé – il y a des problèmes anatomiques autres qu’un frein de langue ou frein de lèvre qui peuvent avoir un impact négatif sur l’allaitement. L’un des plus courant est une musculature tendue au niveau de la bouche ou du cou. Cela peut être causé par une naissance difficile, une position inadaptée dans l’utérus, ou un torticolis. Des problèmes congénitaux peuvent affecter l’anatomie orale ou faciale du bébé et rendre l’allaitement très compliqué (fente palatine ou labiale par exemple).
  • Facteurs spécifiques aux seins – alors que certains de ces facteurs peuvent être causés par des freins de langue ou de lèvres, des maladies des seins peuvent être la seule cause de problèmes. La maladie de Raynaud ou les vasospasmes peuvent rendre l’allaitement très douloureux. Des seins trop engorgés peuvent rendre la prise du sein difficile pour le bébé. Mastistes, canaux lactifères bouchés, candidoses, ampoules de lait peuvent venir de blessures causées par des morsures ou mâchages du bébé. Certaines mères ont des réactions allergiques aux produits utilisés sur les seins (parfums ou produits pour faire la lessive, le ménage). Une petite partie des mères ont mal lors des montées de lait ou un réflexe d’éjection douloureux. Certaines ont des émotions très négatives lors des montées de lait, ce qu’on appelle le réflexe d’éjection dysphorique. Des tétons percés peuvent causer de la sensibilité nerveuse également.
  • Des facteurs psychologiques ou de santé peuvent également affecter l’allaitement- une dépression postpartum peut augmenter l’inconfort lors des tétées ou peut être interprété comme de l’inconfort. Cela devient particulièrement apparent quand le bébé a d’autres raisons pour avoir des problèmes à téter (en particulier frein de langue et frein de lèvre). Toute histoire d’abus sexuel peut devenir un obstacle important dans l’allaitement. Des maladies telles que la fibromyalgie peuvent aussi être problématiques pour une maman qui allaite. Certaines mères ont de l’inconfort lors de leurs règles.
  • La mauvaise utilisation d’objets tel que le mauvais usage d’un bout de sein peut causer des problèmes pour l’allaitement, causant soit un transfert moins efficace, un bébé frustré et de la douleur pour la mère. De plus l’utilisation de téterelles inadaptées lorsque l’on tire son lait peut causer de la pression et de la douleur aux mamelons.

 

Cette liste n’est pas exhaustive. Elle a juste comme objectif de démontrer qu’une mère qui a des difficultés d’allaitement a besoin de voir quelqu’un de formé pour poser un diagnostic. Evidemment, les freins de langue et de lèvre peuvent jouer un rôle dans ces problèmes, mais je m’inquiète d’approches simplistes lorsque l’on essaie de résoudre les problèmes d’une mère et de son bébé. Et c’est évidemment le cas vu le désespoir que ces dyades ressentent quand quelque chose d’aussi basique et important devient difficile.

 

This entry was posted in Allaitement. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *