L’anémie chez les bébés (allaités)

Le nombre croissant de bébés allaités ou non auxquels on diagnostique une anémie / carence en fer peut interroger.

Lorsque le bébé est allaité, on reproche à la mère son allaitement, et suppose directement ou indirectement qu’elle cause des carences par le ‘choix’ d’allaiter.

Ce discours culpabilisant n’a pas lieu d’être. Il témoigne du manque de connaissances et d’intérêt pour l’allaitement, mais également le manque de formations des personnels médicaux dans la recherche des causes.

 

Les causes d’anémie sont variées et nombreuses. L’allaitement n’en est pas une.

 

Quelques causes possibles (liste non exhaustive) :

  • L’allergie aux protéines de lait de vache, l’intolérance au gluten, les allergies alimentaires peuvent causer des carences en fer.
  • Les vers intestinaux ainsi que les infections bactériennes intestinales (telles que la helicobacter pylori par exemple) peuvent causer une anémie.
  • Des pathologies du système digestif de même.

 

Assimilation

Quand un bébé, enfant, adulte est en carence, il ne suffit pas de se demander s’il reçoit assez de fer. Il faut s’interroger s’il est en mesure de l’assimiler et de le fixer, si la difficulté ne vient pas d’une paroi digestive abimée, de saignements internes.

Cela semble d’autant plus pertinent lorsque l’on remarque que certains bébés complémentés en fer ainsi que des adultes continuent d’être carencés malgré la complémentation.

Perspective

Oui il faut s’occuper de la carence en fer car elle est problématique pour la santé.

Mais chercher à comprendre ce qui la cause permet de trouver des solutions durables.

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.