Le frein de lèvre restrictif

Le frein de lèvre restrictif

Un frein de lèvre peut causer des tensions au niveau des fascias de tout le visage, à cause du manque de mobilité.  Un frein de lèvre restrictif peut causer des difficultés pour téter ou s’alimenter autrement, car le bébé ne peut pas s’attacher au sein avec facilité, il peut glisser, ne pas avoir une prise étanche, être obligé d’utiliser la force pour maintenir le sein en bouche. Cela peut être épuisant, le faire restreindre les tétées, celles-ci sont moins fréquentes, moins longues, moins efficaces. Cela peut conduire à des grèves, contribuer à une baisse de la lactation car la stimulation est moins efficace.
La mère peut avoir des douleurs au sein pendant les tétées ou en dehors des tétées à cause des blessures.

Le même type de difficultés peut se retrouver avec d’autres types d’alimentation, les tensions étant toujours présentes.

Lors de la diversification, cela peut se traduire par des difficultés à aspirer le bolus alimentaire du fait du manque de mobilité, qui peut rendre l’alimentation frustrante, difficile. Le parent est obligé d’aider le bébé en avançant celui-ci plus loin dans la bouche.

Un frein de lèvre restrictif peut également causer un écartement entre les deux incisives, les dents du bonheur.

 

 

Il existe différentes configurations de frein de lèvre restrictif.

Une configuration possible de frein de lèvre restrictif

Lorsque retroussée, la lèvre ne touche pas le nez, il y a donc un manque de mobilité, qui peut gêner la prise du sein, causer des difficultés au bébé, des douleurs à la mère, et rendre la tétée fatigante. Il peut aussi gêner l’alimentation par un autre biais.

De plus le frein descend jusqu’au bord de la gencive. Son insertion est donc basse et peut jouer sur le placement des dents.

Une ampoule/cloque est présente au niveau de la lèvre supérieure mais aussi de la lèvre inférieure, ce qui indique que le bébé pince le sein pour le maintenir en bouche, utilise de la force pour y parvenir. Cela peut être le résultat de tensions, du frein de lèvre restrictif, d’un potentiel frein de langue restrictif, de la combinaison de tout.

 

Une configuration possible de frein de lèvre restrictif

La lèvre peut quasiment toucher le nez lorsqu’elle est retroussée, mais le fein cause des tensions manifestes. La gencive se met à blanchir du fait de la tension. Il y a donc un manque de mobilité, qui peut gêner la prise du sein, causer des difficultés au bébé, des douleurs à la mère, et rendre la tétée fatigante. Il peut aussi gêner l’alimentation par un autre biais.

L’insertion du frein est basse également, le frein épais et cela peut jouer sur le placement des dents.

 

 

Freins de lèvre restrictifs multiples

 

groupe : Frenotomie et Freins

exemples de freins restrictifs : ici.

symptômes de freins restrictifs : ici

que faire si mon bébé a des freins restrictifs : ici.

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.