Granulome post frénotomie

Le granulome est une anomalie le plus souvent bénigne de la cicatrisation qui ressemble à une bulle au niveau de la plaie.
Cela fait suite à une inflammation. Cela peut être une conséquence d’une fibrine perturbée (élimination volontaire de la fibrine, élimination d’adhérences). La taille peut varier.
Eviter de toucher le granulome.
Il disparaît souvent de lui-même et ne pose pas de souci de mobilité.
Consulter pour avoir un diagnostic.
Fibrine : tissu de cicatrisation
Adhérences : quand cela se cicatrise en perdant de l’amplitude
Réattachement : c’est une/des adhérences qui ne peut/peuvent plus être enlevée(s), car présente(s) depuis trop longtemps et/ ou solides.
Posted in Non classé | Leave a comment

Un frein restrictif ne s’étire pas

Le fascia est élastique pour pouvoir supporter un traumatisme et y survivre.

Lorsque l’on tire sur un fascia il ne devient pas plus flexible ni plus souple, cela crée une blessure.

Des étirements volontaires avant la frénotomie vont être douloureux et endommager les tissus. Cela peut augmenter les compensations que le corps met en place par rapport à la restriction et causer du déséquilibre.

Si le frein est restrictif, les étirements ne permettent pas de le rendre non restrictif ou souple, même si parfois il va changer d’apparence.

On peut travailler sur ce qu’il y a autour du frein.

Il est tout à fait acceptable de ne pas faire réaliser de frénotomie si on ne le souhaite pas, même si le frein est restrictif.

Les bons mots évitent la désinformation et les inexactitudes, qui peuvent causer plus d’errance médicale chez les familles.

A la suite de l’article, des sources : le dentiste Baxter, l’ORL Ghaheri et la dentiste Jones.

Sources

Traduction

Mythe numéro 5
Le frein de langue va s’assouplir ou l’enfant tombera et le cassera, donc ce n’est pas la peine de s’en occuper. Cela serait bien si cela s’assouplissait et qu’on pouvait juste attendre pour voir ce qu’il se passe. Malheureusement ce n’est pas le cas.

Le frein est fait d’un enchevêtrement épais de fascias (tissu connectif) qui est lui même fait de paquets de collagène dense de type 1 qui est résistant aux étirements. Donc le meilleur étirement serait de 1% mais cela ne va pas disparaître, s’assouplir, ou changer avec le temps sans intervention.

  • l’ORL Gaheri

traduction en français http://mamanlune.com/index.php/2018/01/03/les-mythes-au-sujet-de-lallaitement-douloureux-de-bobby-ghaheri/

post original en anglais https://drghaheri.squarespace.com/blog/2014/2/9/the-myths-about-painful-breastfeeding

 

traduction du message original en anglais ci-dessous.

‘Le point de vue le plus fréquemment rencontré parmi les professionnels de multiples domaines à l’international est qu’une restriction linguale ne peut être assouplie.

Parce que la restriction est largement due à des tissus connectifs et du fascia épais et restrictives et même si on parvient à améliorer la mobilité et la fonction de la langue à temporairement, l’assouplissement ne tient pas dans le temps car on a pas enlevé la source principale du mouvement limité…

Et une intervention sur la partie antérieure du frein n’est pas suffisante – les segments sous muqueuses doivent être adressés. Il faut s’occuper de la base, probablement comme lorsqu’on désherbe. Enlever les feuilles sur le dessus ce n’est pas désherber. Il faut enlever les racines pour être sûr d’être aller jusqu’au bout du problème.

Parce que je prends en charge des patients de tout âge, je rencontre ceux auxquels on a dit que leur frein s’était assoupli dans le passé (y compris ceux qui ont été en mesure de téter pendant deux ans) et qui arrivent dans ma clinique avec des troubles fonctionnels oraux comme des difficultés à déglutir, difficultés de langage, des mâchoires sous développées et de la malocclusion, qui ronflent… tout cela parce que quelqu’un leur a donné l’impression que leur frein ‘modéré’ n’avait pas besoin d’être coupé ou qu’ils l’avaient assoupli suffisamment pour que la fonction soit suffisante. La seule chose qu’il s’est passé et qu’ils ont appris à s’adapter et compenser. Mais c’est malheureusement de la mal-adaptation. Qui a des conséquences.

En résumé, je ne crois pas qu’on puisse étirer un frein. La seule chose que l’on puisse faire et d’améliorer les compensations du corps. Et ses compensations ont des conséquences tôt ou tard. ‘

message original :

‘The most common viewpoint among experienced professionals across multiple fields across the world is that A TONGUE RESTRICTION cannot be stretched. 

Because the restriction is largely due to a thick and restrictive connective tissues and fascia even if you are able to temporarily improve the ability of the tongue to function, the stretch is not sustained because you have not removed the main source of limited movement..  And surgery of anterior extension of tie is not enough – the submucosal segments needs release.  You need to remove the base – perhaps like weeding.  Removing the upper leaves of the weed is not weeding.  Removing the roots will ensure you have got to the base of the issue.

Because I treat people of all ages, I am seeing that those who have been advised that their tie is stretched early in life (including those who have managed breastfeeding even for 2 years) are arriving at my clinic with oral myofunctional disorders including swallowing issues, speech issues, limited jaw growth and malocclusion, snoring etc…  This is because someone gave them the impression that their “mild” tie did not need release or that they had adequately stretched it for function.   All that happened was they learnt to adapt and compensate.  But this unfortunately is often maladaptation. Which has poor consequences.

So in short, I don’t believe you can stretch a tie.  All that is possible is improving the compensation of the body.  And compensations have consequences sooner or later in life.’

Posted in Non classé | Leave a comment

Freins de joue restrictifs

Il existe en plus de freins de langue et de lèvre restrictifs, des freins de joue restrictifs.
Ils se trouvent entre la gencive et la joue.

Ils restreignent la mobilité des muscles du visage, mais aussi la mobilité intra-buccale.

– L’allaitement. Les tétées peuvent devenir douloureuses, inefficaces, car le bébé peine à ouvrir la bouche.

– La déglutition. Lors d’autres types d’alimentation et de la diversification, le bébé, l’enfant, peut peiner à mâcher et gérer le bolus alimentaire.

– Le développement de la mâchoire. Sources de tensions, les freins de joue restrictifs peuvent gêner un développement optimal.

– Les tensions des muscles et fascia du visage. Leur mobilité est diminuée par la restriction et ceux-ci ne peuvent pas fonctionner correctement.

Posted in Non classé | Leave a comment

Que rechercher chez un professionnel qui réalise des frénotomies/frenectomies?

avertissement : Je ne suis ni docteur, ni pédiatre, ni sage-femme, ni consultante en lactation, ni professionnelle de la santé,  je suis une maman. ce site ne rapporte pas d’argent et l’information y est proposée à titre gratuit.

1. Coupe des freins : un professionnel qui réalise des frénotomies ‘complètes’ en forme de losange/diamant, qui nécessite des soins post frénotomie et qui accepte de couper frein de langue et de lèvre si nécessaire. Certains refusent de couper les freins même si restrictifs.
Importance de la forme de la plaie : ici.
Des exemples de plaies : ici.
Les fréno incomplètes et le risque de réattachement : ici.

2. Protocole de la frénotomie : un protocole est mis en place pour assurer les meilleures conditions de sécurité. Le bébé est immobilisé par une tierce personne ou système spécifique afin d’éviter un accident. La frénotomie est pratiquée dans un espace aménagé et qui limite les risques d’infection. Elle est un acte chirurgical non anodin qui mérite le même soin et attention que d’autres interventions. La frénotomie ne requiert pas nécessairement d’anesthésie générale, elle peut être réalisée sous anesthésie locale. Un anesthésie générale est à éviter autant que possible chez le bébé et l’enfant. En revanche elle suppose de la douleur, donc une prise en charge de celle-ci est importante.

3. Suivi : un professionnel qui reste en contact avec la famille, répond aux questions avant et après celle-ci, puis dans les semaines suivantes de soins également, qui idéalement revoit le bébé plusieurs fois en post fréno pour évaluer la cicatrisation. Lorsque le praticien se trouve loin, un professionnel qui communique avec l’équipe qui suit la post fréno, suit l’évolution de la plaie via des photos. Le lien soignant-patient est très important pour que la frénotomie se passe bien, et qu’elle ait des chances de réussir. L”information et les échanges sont une des clés de la réussite.

4. Cicatrisation : un professionnel qui ne donne pas de conseils favorisant un réattachement (tétine, etc) et qui accepte de parler du risque de réattachement.

5. Préparation et soins post frénotomie : un professionnel qui explique qu’une préparation et un suivi est nécessaire, si possible montre les soins aux parents, la fréquence.

Outils
A savoir que différents outils peuvent être utilisés dans le cadre d’une frénotomie, des ciseaux et différents types de lasers. Les lasers permettent de cautériser la plaie et limiter les saignements, mais une frénotomie peut être réalisée au ciseaux, l’expertise du professionnel avec son outil est l’essentiel pour une frénotomie réussie. Il existe par ailleurs différents types de lasers. A ce sujet, un article de l’ORL Ghaheri : ici.

Personne ne peut prétendre à la perfection mais ces critères semblent importants à prendre en compte.

Posted in Non classé | Leave a comment

Frénotomies complètes et incomplètes

avertissement : Je ne suis ni docteur, ni pédiatre, ni sage-femme, ni consultante en lactation, ni professionnelle de la santé,  je suis une maman. ce site ne rapporte pas d’argent et l’information y est proposée à titre gratuit.

Il existe plusieurs configuration de freins et  et plusieurs termes pour en désigner la coupe :

Frénotomie – retirer une partie du frein

Frenectomie/ Frenuloplastie : retirer le frein intégralement, ablation

Il existe de nombreux professionnels qui ne maîtrisant pas l’anatomie du frein réalisent des entailles ou frénotomies partielles, laissant une partie du frein intacte. Un article de l’ORL Ghaheri sur les freins postérieurs et l’importance de la plaie lors de la frénotomie.

Lors de la cicatrisation, les parties restantes vont naturellement se réattacher pour reformer ce qui existait auparavant. un article sur le réattachement : ici

Les frénotomies partielles ne permettent pas de récupérer suffisamment de mobilité linguale et au contraire favorisent un réattachement. Il est donc préférable pour éviter un échec ou de multiples interventions sur un bébé de préférer un praticien réalisant des frénotomies complètes.

article sur la frénotomie : ici.

Posted in Non classé | Leave a comment

Différentes configurations de freins restrictifs

avertissement : Je ne suis ni docteur, ni pédiatre, ni sage-femme, ni consultante en lactation, ni professionnelle de la santé,  je suis une maman. ce site ne rapporte pas d’argent et l’information y est proposée à titre gratuit.

un article sur la frénotomie : ici

un article sur l’anatomie du frein : ici

 

Posted in Non classé | Leave a comment

Frénotomie à la maternité

avertissement : Je ne suis ni docteur, ni pédiatre, ni sage-femme, ni consultante en lactation, ni professionnelle de la santé,  je suis une maman. ce site ne rapporte pas d’argent et l’information y est proposée à titre gratuit.

Il est rare que les freins soient examinés à la maternité. Les professionnels qui exercent dans ce type d’établissement ne reçoivent généralement aucune formation sur ce sujet malgré l’impact que ceux-ci peuvent avoir sur l’allaitement et au cours de la vie.

Il arrive parfois qu’un frein de langue restrictif avec une configuration antérieure bien visible (une attache du bout de la langue à la gencive) soit identifié et qu’une frénotomie soit proposée. Celle-ci n’occasionne pas une plaie en forme de losange ou diamant. Cette frénotomie ne peut pas être préparée, et ne suppose pas de soins de la plaie. Elle n’est pas ‘complète’ car uniquement la partie évidente du frein est coupée.

Cependant elle peut améliorer les conditions de l’allaitement et pour cette raison, elle peut être envisageable voire nécessaire, en attendant une évaluation plus approfondie de la fonctionnalité de la langue et une réelle évaluation des freins.

Il n’est pas souhaitable de faire réaliser une frénotomie complète à la maternité, puisqu’une préparation et une évaluation fine de la fonctionnalité de la langue sont nécessaires avant de procéder à cet acte chirurgical.

En résumé, la frénotomie à la maternité
– Elle est partielle, mais peut aider l’allaitement, la fonction de la langue.
– Elle ne suppose pas de soins car pas de plaie en losange/diamant.
– Elle peut être bénéfique.
– dès que possible emmener bébé chez un chiropracteur orienté en pédiatrie pour la prise en charge des tensions.
– Il est important de faire une évaluation approfondie des freins par la suite.

 

Posted in Non classé | Leave a comment

Réattachement post frénotomie

avertissement : Je ne suis ni docteur, ni pédiatre, ni sage-femme, ni consultante en lactation, ni professionnelle de la santé,  je suis une maman. ce site ne rapporte pas d’argent et l’information y est proposée à titre gratuit.

L’objectif d’une frénotomie est de libérer la langue et d’obtenir une meilleure mobilité de celle-ci afin qu’elle puisse réaliser ses fonctions (téter, déglutir, se coller au palais etc).

Il arrive cependant que la frénotomie ne soit pas un succès, que le frein se ré-attache, que la langue continue d’être restreinte et que les symptômes réapparaissent.

Des photos d’exemples de réattachement en fin d’article.

Voici des facteurs de réattachement (liste non exhaustive) :

  • La frénotomie n’est pas complète : le praticien coupe le frein mais partiellement, il en reste, ou bien il ne coupe pas suffisamment de muqueuse pour permettre de libérer la langue et le frein se reforme comme il était auparavant en repartant de ce qu’il ‘reste’ du frein. Exemple de plaies post frénotomie : ici.
  • L’absence de préparation et la présence de trop de tensions: les muscles, le système de compensation doivent être relâchés pour permettre à la frénotomie d’être profonde, et que le corps ne se précipite pas pour cicatriser sous la tension. Articles sur la thérapie manuelle de la dentiste Marjan Jones : ici, et l’importance de la tension musculaire de l’ORL Ghaheri : ici.
  • L’absence de soins réguliers toutes les 3h jour et nuit après la frénotomie : la cicatrisation va se faire au plus rapide, et le frein peut se reformer exactement comme il était. Les soins permettent de mettre en place ce que l’on appelle une cicatrisation ‘active’. Articleq sur le protocole de soins post fréno de l’ORL Ghaheri : ici, et l’importance de la cicatrisation de l’ORL Ghaheri : ici.
  • Des soins inadaptés avec mauvais positionnement des doigts : c’est pour cette raison qu’un suivi régulier avec un professionnel compétent pour vérifier la cicatrisation et la manière de faire les soins est important. Idéalement il faut que le professionnel qui ait coupé puisse suivre l’évolution de la plaie en l’examinant et observer la manière dont elle cicatrise.
  • L’absence de suivi en chiropraxie en suivi post frénotomie : le corps remet en place de nouvelle compensation, la cicatrisation peut être asymétrique etc.  Articles sur la thérapie manuelle de la dentiste Marjan Jones : ici, et l’importance de la tension musculaire de l’ORL Ghaheri : ici.
  • Un système immunitaire en alerte qui va se précipiter pour refermer la plaie qui non refermée est un centre de vulnérabilité. Les allergies, les vaccins, toute source de stress, changement de repères peut agir sur la cicatrisation. Il est important de s’occuper de tout ce qu’il y a autour du frein. Il est préférable d’éviter les déplacements, sorties pendant la période de cicatrisation, ce n’est pas non plus le moment pour partir en vacances, allez à des fêtes, grands rassemblements, mais de laisser son bébé au calme et en sécurité sans changer ses repères.
  • L’acidité de la salive en cas de RGO peut favoriser une cicatrisation plus rapide.
  • L’utilisation d’une tétine qui maintient la langue en position basse et augmente le risque de réattachement en gênant la mobilité et en empêchant un positionnement idéal (langue contre le palais).
  • Le manque de mobilité de la langue, qui malgré la frénotomie, ne bouge pas assez car elle n’a pas récupéré de fonction. C’est pour cela qu’il faut la stimuler le plus possible avec des jeux, jouets, entreprendre une rééducation avec un kinésithérapeute / orthophoniste formé en amont.

La frénotomie n’est qu’une petite étape au sein d’un long processus qui doit être réfléchi et mûrement pensé.

Article sur la frénotomie chez les bébés : ici.

 

un autre bébé.

 

 

Posted in Non classé | Leave a comment

Origine des freins restrictifs

Explication traduite de
http://www.myomentor.com/new-blog/2017/6/16/epigenetics-and-tongue-tie

“L’idée erronée répandue est que le MTHFR cause le frein de langue. C’est un facteur considérable dans les freins restrictifs mais pas la cause directe en soi. Jennifer Tow, IBCLC, OMT, et Dr Ben Lynch travaillaient ensemble et se sont aperçus que beaucoup de bébés avec MTHFR avaient des freins restrictifs. En approfondissant leurs recherches ils ont découvert que ce n’était pas que l’expression génétique du MTHFR mais tout le système de méthylation et presque toujours un système digestif abimé (intestin perméable) qui étaient présents chez ces mères et donc leur bébés.

Comme expliqué jusque là, c’est un concept complexe. Ce n’est pas une formule mathématique A+B = C qu’on peut modifier afin d’avoir un résultat différent. Il y a des théories qui disent qu’on peut prendre des methylfolates pendant la grossesse pur éviter que le bébé ait des freins restrictifs. Cela n’a jamais été prouvé. (…) Ce qui a besoin de se passer pour que l’expression des gènes se modifie, c’est une guérison du  système en entier. Cela peut être réalisé en soignant la santé digestive, optimiser les chemins de méthylation en consommant des aliments et de l’eau sans substances synthétiques. Cela peut prendre des années et il y a beaucoup de facteurs sous-jacents que nous n’avons pas encore pris en considération. Cela mérite d’essayer. Mais dire que prendre une vitamine dans la bonne forme va permettre d’éviter un midline defect/défaut de la ligne médiane est se voiler la face.  Chercher et trouver les origines de la maladie et du dysfonctionnement est la seule manière de se sortir de cette problématique dans le futur.”

version originale
Posted in Non classé | Leave a comment

Livre ‘Frein de langue’ du dentiste Baxter

Quelques extraits et mots sur le livre ‘Frein de Langue’ du dentiste Baxter, traduit par l’orthophoniste Anne Solene Amblard.

livre qu’on peut se procurer ici (lien non affilié) :  France: https://www.amazon.fr/dp/1732508232/

 

symptômes de freins restrictifs : ici

Posted in Non classé | Leave a comment