Les risques du portage non physiologique

On entend souvent qu’il faut éviter les portes bébés non physiologiques/ergonomiques mais on ne nous explique guère pourquoi. Je tenterai de donner quelques pistes avec cet article.

1. Le portage non physiologique illustré

2. Les risques

         2.a.La colonne vertébrale

         2.b. les hanches et la dysplasie

3. Porter de face

4. L’inconfort du porteur

5. Les recommandations

6. le portage physiologique illustré

7. Le besoin fondamental d’être porté

 

1. Le portage non physiologique illustré

Voici quelques exemples de porte bébé non physiologique, mais il ne faut pas oublier qu’on peut aussi, par manque d’expérience, porter un bébé installé de manière non approprié dans une écharpe ou un porte bébé physiologiques, ce qui représente les mêmes risques.

babybjorn chicco portebebe

 

  1. Les risques

Lorsque les bébés naissent, toutes les zones de leur squelette ne sont pas ossifiées, donc ils ont les articulations très souples et en cours de formation.

Des mauvaises positions gênent le développement du cartilage et la mise en place de l’emboitement des articulations. Les deux zones concernées sont les hanches et la colonne vertébrale.

     2.a. la colonne vertébrale

Le portage non physiologique ne propose qu’un seul point d’appui le plus souvent les parties génitales/l’entrejambe des bébés et les contraint à rester dans une position verticale, ce pour quoi leurs os et articulations ne sont pas encore prêts. Car cela signifie porter le poids du corps sur un seul point d’appui, et de maintenir la colonne vertébrale droite, alors que le dos n’est pas musclé, les os des vertèbres pas solidifiés. La position naturelle et de confort pour un bébé suppose un dos arrondi, la position ‘fœtale’ qu’il a gardé pendant toute la grossesse.

Du point de vue de la colonne vertébrale, ce portage peut poser un retard ou des problèmes de développement, un mauvais emboîtements des vertèbres.

    2.b. les hanches

De même, avec ce type de portage, les hanches qui ne sont pas soutenues, et les jambes se balancent dans le vide. Cela peut sembler être au premier abord une position confortable pour le bébé qui serait alors libre de ses mouvements. Mais ce n’est pas le cas. Cette position n’a rien de naturelle et empêche les articulations des hanches de s’emboîter correctement et présente un risque d’aggraver voire causer une dysplasie des hanches. Dans le cas le plus bénin cela signifie une articulation lâche et dans le cas le plus grave une luxation de la hanche, qui gêne de manière considérable la capacité à marcher et requiert une rééducation ou une immobilisation en fonction de l’âge de l’enfant. Les os du bébé étant particulièrement mous, il faut en prendre soin.

La dysplasie des hanches peut passer inaperçue car elle n’est pas douloureuse pour un bébé, mais comme dit précédemment elle peut gêner la marche et causer de l’arthrose à l’âge adulte, c’est à dire des douleurs récurrentes.

capture-decran-2016-11-05-a-00-16-50

hip

(extrait du livre “porter mon bébé” éditions la marinière)

 

  1. Porter de face

Le portage de face est de plus insécurisant pour le bébé qui est soumis à de trop nombreux stimuli, alors que le portage contre soi (sur le ventre ou sur le dos du porteur) permet à l’enfant de se sentir accompagné dans sa découverte du monde.

 

  1. Pour le porteur

A savoir que ce type de portage qui ne réparti par le poids du bébé correctement pose aussi des problèmes pour le dos du porteur, qui va se fatiguer vite, et pas apprécier le portage.

 

  1. Recommandations

Le dos, le cou et les hanches d’un nourrisson, et d’un bébé ont besoin d’être soutenus pour ne pas être sujet à de telles tensions physiques, et permettre aux os et aux articulations de se développer normalement, sans oublier de ne pas aggraver de conditions préexistantes telle qu’une dysplasie des hanches congénitale, non diagnostiquée.

Le moyen de portage doit permettre au dos d’être arrondi, au cou d’être maintenu et d’avoir une large zone d’appui sur les fesses, ainsi qu’au bébé de pouvoir respirer.

Voici une très bonne explication illustrée de la position idéale pour un bébé porté.

fullsizerender4

ex

 

6. Illustrations du portage physiologique

Ci-dessus quelques exemples de portage physiologique. Il faut savoir que jusqu’à l’âge de 4 mois environ il faut porter un bébé en écharpe, et que seulement ensuite, lorsque sa colonne cérébrale s’est davantage solidifiée, un porte bébé préformé peut être utilisé.

jpmbbmanduca1 ergobaby

On ne peut malheureusement pas faire confiance les yeux fermés à une marque particulière. Il y en a de nombreuse qui fabriquent à la fois des portes bébés physiologiques et des portes bébés non physiologiques. Il faut donc systématiquement vérifier la position du bébé installé et la taille de l’assise.

 

  1. Le besoin fondamental d’être porté

Les bébés ont besoin d’être porté, afin de pouvoir créer une connexion avec leurs parents, de se sentir protégés, aimés. Cela favorise leur développement physique, mental et affectif pour faire d’eux des personnes connectés au monde, aux autres et à leur propre importance.

Edit : A savoir qu’il est possible d’acheter des portes bébés physiologiques d’occasion.

voici un autre article où je parle des bienfaits et des bébéfices pour la santé de bébé du portage (physiologique bien sûr!)

Pourquoi porter son bébé?

 

Liens et références

 

 

 

 

This entry was posted in Non classé and tagged , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *