Reflux et RGO

Qu’est-ce que c’est ?

Il y a des degrés différents de reflux, allant d’un reflux anodin qui disparaît avec le temps à un RGO (reflux gastro-oesophagien) qui a des répercussions importantes sur la qualité de vie du bébé.

Ce sont des remontées dans l’œsophage qui peuvent être acides et douloureuses pour le bébé. On parle de reflux externe lorsque les régurgitations sont apparentes et de reflux interne lorsqu’elles ne le sont pas. Le liquide remonte mais ne sort pas de l’œsophage.

 

Symptômes de reflux chez le bébé allaité

  • comportement au sein : refus du sein, grèves, écourte les tétées parce que le lait ‘brûle’, ou inversement tète très souvent pour calmer le reflux. Le bébé peut s’énerver, se tortiller, se cambre.
  • pleurs : crise de pleurs, hurlements, des fois ils sont plus forts la nuit et après les tétées mais cela peut être tout le temps. un bébé peut aussi être très calme si en économie d’énergie
  • sommeil : bébé qui ne dort pas en journée ou très peu, à des difficultés d’endormissement le soir, s’agite, et qui peut se réveiller toutes les heures la nuit à cause du reflux et de l’inconfort. Inversement un bébé allergique peut être épuisé et dormir tout le temps.
  • symptômes physiques : le bébé peut se cambrer, refuser d’être porté, sembler raide, dormir en hyper extension, le bassin en l’air, ou dans d’autres positions figées qui lui permettent de soulager son inconfort. Bébé qui n’aime pas vraiment la position allongée
  • sphère oro-faciale : reflux et régurgitations visibles, parfois en jet, mais aussi reflux interne invisible avec des raclements, toux, ronflements, mauvaise haleine, rougeur dans la gorge, œsophagite. Infections orl fréquentes : rhumes, otites, pharyngites, sinusites etc. Les amygdales et végétations finissent par être inflammées. Les allergies alimentaires et respiratoires peuvent causer des difficultés à respirer, le reflux et l’inflammation des organes défenseurs restreint l’espace des voies respiratoires.

Causes possibles de reflux

  • tensions physiques : tensions musculaires et squelettiques, immaturité du cardia,      aspiration trop   violente à la naissance, aussi manque de tonicité et malformations (par exemple: laryngomalacie, stridor)
  • allergies alimentaires : elles fragilisent le microbiote intestinal et favorisent un milieu trop acide.
  • freins restrictifs : ils font avaler de l’air et causent de l’aérophagie
  • diversification précoce
  • prise de médicaments irritants, vitamine D irritante
  • sténose du pylore
  • tétées trop espacées

 

Soulager le reflux

     Soulager les symptômes

  • Faire roter bébé en le mettant semi assis sur ses genoux, son flanc contre le ventre de l’adulte et le faire pencher doucement en avant, tout en caressant son dos. Cela évite d’appuyer sur le plexus.
  • tétées fréquentes qui permettent à l’œsophage d’être actif et faire avancer le liquide, de ne pas prendre de trop importantes quantités en une tétée, d’apaiser les brûlures, le lait maternel étant cicatrisant.
  • essayer de faire téter en biological nurturing si le bébé accepte.
  • verticaliser bébé après les tétées, éviter de le bouger de manière brusque, surélever la tête du bébé avec un pan incliné lorsqu’il dort
  • portage en écharpe ou porte bébé physiologique
  • éviter les médicaments anti reflux qui augmentent le risque d’allergies et d’intolérances en faisant baissant le taux de sucs intestinaux et qui peuvent contenir des substances allergisantes, néfastes pour la santé.

 

S’occuper des causes

Ce que cela peut être d’autre
Des difficultés de succion, des tensions et blocages, un virus/une bactérie.
                                                                       

 

Sources :

Le Petit Nourri Source 6e édition

Le Mieux Vivre avec son enfant de la grossesse à deux ans version 2018

 

This entry was posted in Allaitement. Bookmark the permalink.